skip to Main Content
+509 2226-7893 / 4408-1579 cedi_haiti@yahoo.fr

Une visite au centre d’Etudes Diplomatiques et Internationales (CEDI)

J’ai visité, il y a quelques jours, le local du « Centre d’Etudes et Internationales (CEDI) », sis à l’annexe de l’hôtel Christopher, à Bourdon. L’hôtel Christopher est l’un des hauts lieux de la capitale où se tiennent les conventions les plus importantes, les séminaires les plus courus, les colloques les plus achalandées. Nul cadre ne pouvait mieux se prêter à accueillir cette prestigieuse institution  qu’est le « Centre d’Etudes Diplomatiques et Internationales (CEDI) » qui dispense à des dizaines de jeunes cadres socio-professionnels haïtiens des connaissances théoriques et pratiques formulées dans une perspective pluridisciplinaire.

D’entrée de jeu, nous avons été mis en contact avec le professeur Denis Régis, le Directeur du Centre. Enseignant et juriste de formation, diplomate de carrière, Me Régis a servi son pays avec compétence dans les services centraux et extérieurs du Ministère des Affaires Étrangères. Professeur de Droit International à l’Université d’Etat d’Haïti, reconnu dans le milieu pour son sérieux, il nous a reçu avec distinction et bonne humeur, deux qualités dont il ne semble jamais se départir.

Le local du Centre accueillant et distingué, aux murs décorés, avec goût à partir des œuvres réalisées par les étudiants dans le cadre de leur cours de Protocole dispensé par l’Ambassadeur Yves Massillon, dégage un air de convivialité et d’harmonie. M. Massillon qui a été pendant fort longtemps introducteur des Ambassadeurs et des Ministères puis chef du Protocole à la Chancellerie haïtienne, est le responsable académique du CEDI.

Me Régis nous fit visiter la direction, les salles de cours, la bibliothèque truffée d’ouvrages de droit, de diplomatie, de relations internationales, d’œuvres d’auteurs haïtiens célèbres, de rapports d’experts, etc.…

Le professeur Jean Robert Simonise, ancien ministre des Affaires Etrangères, dispensait ce jour-là un cours d’Histoire Moderne et Contemporaine.  De l’avis des étudiants, M. Simonise qui a étudié la communication au Québec  est un professeur émérite qui transmet le chapitre le plus aride sur l’histoire des révolutions en une épopée oratoire et gestuelle.  Tandis que Me Edwidge Lalane, ancien Directeur Général du Ministère des Affaires Etrangères, enseigne lui, avec une rare aisance les Relations Internationales. Me Dumont Point-du-Jour, ancien chef de mission d’Haïti auprès du Commonwealth des Bahamas, introduit pour les cadres du CEDI les notions essentielles de droit qui, dit-il est important dans la perspective des profondes mutations et des multiples transformations de notre société. Le Directeur de l’AFPEC, M. Henri Dorléans, ancien diplomate aux Nations-Unies et à Bonn, dispense un cours fort prisé sur les droits humains, lesquels sont devenus, avec la fin de la guerre froide, la nouvelle idéologie des grandes puissances dans le cadre de leurs rapports internationaux en particulier avec les nations démunies de la planète.

Le Centre d’Etudes Diplomatiques et Internationales qui forme des diplomates et des spécialistes en Relations Internationales a signé, l’été dernier, un accord de partenariat avec la Chaire Raoul Dandurand en étude stratégique et diplomatique de l’Université du Québec à Montréal.

Outre les programmes de formation proprement dits, le CEDI offre également un programme d’encadrement aux étudiants en droit, en sciences politiques, en économie et dans les disciplines connexes qui préparent leur mémoire de sortie. De telle sorte que les locaux du Centre soient du lundi au samedi, une véritable ruche bourdonnante, un haut lieu de savoir et de connaissance.

Le professeur Régis n’a pas voulu qu’il soit rapporté ici les propos flatteurs et les commentaires élogieux que professeurs et étudiants ont exprimé à son endroit : « c’est un travail d’équipe », a-t-il assuré, un travail dû à la collaboration, à l’enthousiasme et à la foi dans le devenir du pays d’une équipe de professionnels qui ont fait leurs preuves, d’intellectuels de renom et de techniciens chevronnés.

Parallèlement aux programmes de formation courte (séminaires, colloques, conférences, rencontres sociales et mondaines), le CEDI organise annuellement deux sessions semestrielles conférant en titre dépendamment de l’option choisie et du cycle pour lequel l’étudiant a opté. La nouvelle session devait débuter le 17 mars. Au menu : Communication politique et diplomatique, Droit International Public et Fonction diplomatique, Technique d’expression orale et Ecrite, système des Nations-Unies ; droit international Public et Fonction Diplomatique et Consulaire… une nouveauté : les cours sont désormais offerts selon un système de crédit fonctionnel et pratique.

Le CEDI : un véritable régal académique et intellectuel par ces temps de déprime, d’errance et de désespérance que nul ne doit rater.

Serge Philippe Pierre, Le Nouvelliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top